Washington, DC

Princesse Momo-Nawissi-Megni née à Paris de parents camerounais est une journaliste indépendante vivant aux Etats-Unis. A cheval entre Paris, France et Washington DC, Etats-Unis, elle écrit ses articles et anime ses programmes radio et TV aussi bien en Anglais qu’en Français ; les deux langues qu’elle parle à merveille.

Son penchant pour la plume et le micro n’est pas un fait du hasard ; son père est acteur et réalisateur de films et sa mère, une écrivaine. Ainsi, Princesse Momo ne nage pas dans une rivière inconnue ; la culture est son domaine et, non seulement elle l’adore mais aussi l’exporte-t-elle dans son quotidien professionnel. ” J’adore la culture, la plupart de mes articles et vidéos sont sur la musique, la mode, et le cinéma. Je me focalise un peu plus sur les tendances Africaines, Afro-Américaines et Caribéennes.”

Elle écrit des articles et présente des émissions sur le cinéma, la musique et la mode à tendances Africaines, Afro-Américaines et caribéennes qu’elle classe dans ce qu’elle appelle ‘’INFO-TAINMENT. ’’ J’adore l’info-tainment. On informe et entertain donc on fait passer une information intéressante tout en partageant un plaisant moment avec son invité et son audience.”

Quel est donc l’impact de tous ces projets? ”Un impact très positif, j’apprends tous les jours  de toutes les personnes que je rencontre que ce soit au niveau personnel ou professionnel. En impactant ma vie personnelle,  cela affecte aussi ma vie professionnelle. On apprend tous les jours et on peut toujours faire mieux. Ecoutez les critiques constructives permet de corriger ses erreurs. Les erreurs sont sources de progrès souvent puisqu’elles montrent la voix pour s’améliorer.”

 

-AU DELA DE VOTRE STATUT DE JOURNALISTE INDEPENDANTE, COMMENT VOUS DEFINISSEZ-VOUS?

Je me définis comme une citoyenne du Monde (avec un grand « M ») : Forte de racines mes Camerounaises, née à Paris et vivant depuis une dizaine d’années aux Etats-Unis.

Ce « multiculturalisme », au sens stricte du terme, me permet de  « Think outside the box », c’est-à-dire m’exprimer sans trop de difficultés et mieux comprendre le monde dans lequel je vis ainsi que ses différences.

Plus personnellement ?, je suis la « Princesse » de mes parents et une sœur loyale auprès de mon cercle d’amies! Apres on est tous polyvalent!

-A CHEVAL ENTRE LES ETATS-UNIS ET LA FRANCE, PRETANT SERVICES AUX MEDIAS ICI ET LA, PARLEZ-NOUS DE L’INSPIRATION, LA MOTIVATION ET L’ENERGIE QUI VOUS FONT COURIR…

Le parcours de mes parents est ma motivation et mon énergie. L’inspiration ? Elle est partout …Les personnes que je rencontre au quotidien, mes voyages, les mots de mes écrivains préférés, la beauté d’un paysage, les choses colorées, la musique… Il me suffit juste d’ouvrir les yeux et être prête à recevoir.

Mais je trouve ma plus profonde inspiration dans le processus de création lorsque je monte des concepts d’émissions. Atteindre ses objectifs et voir ses idées se matérialiser sont les moteurs de ma motivation. Et bien sur quand on est inspiré et motivé on a naturellement l’energie d’entreprendre ce dont on a envie! Par-dessus tout, mes parents sont ma plus grande source d’inspiration, de motivation et d’énergie.

-RETROUVEZ-VOUS UN BRIN DE VOTRE PERE (CINEASTE) ET DE VOTRE MERE (ECRIVAIN) DANS CE QUE VOUS FAITES AUJOURD’HUI?

La pomme ne tombe jamais loin de l’arbre. Mes parents sont mes « role models ». Ils ont eu une très grande  influence sur le choix de mon métier, inconsciemment, je fais une profession qui combine leurs deux activités. Comme ça pas de jaloux (rires).

Mon papa, Momo Joseph, est un acteur/comédien qui a joué dans « l’Africain », « Le Crabe Tambour » et « La légion saute sur Kolwesy » entre autres, il adore écrire et créer des concepts, scripts, scenarii etc… D’ailleurs il créa  « L’Afrique crève l’écran » à travers son association APCA (Association de la promotion du Cinéma Africain). Il fut le premier à mettre à l’honneur et en valeur le cinéma Africain  et le faire découvrir  au grand public Français dans les salles de cinéma du Gaumont Opéra.  Tout comme lui j’adore créer et être devant la camera. Bien sur derrière chaque grand homme se cache une femme.  Ma petite maman Momo Jeannette a déjà écrit 2 livres  “Une veuve et ses filles” et “ Le choix d’une vie” de très bons livres que je vous conseille de lire. Tout comme elle, j’écris de temps en temps mais rien de élaboré littérairement (rire), J’ai cependant été publiée par Jamati, Afrimpac et  Africalog.

-COMMENT JUGEZ-VOUS L’APPORT DES FEMMES JOURNALISTES A TRAVERS LES RESEAUX SOCIAUX DANS LE MONDE ACTUEL?

La femme journaliste a toujours eu une place assez spéciale dans les medias, souvent sous représentée à la télé ou à la radio dans certaine partie du monde, je pense que disparité entre les journalistes hommes et femmes est moins grande sur les réseaux sociaux car tout le monde peut s’exprimer dès lors que l’on dispose d’un accès internet. L’apport des femmes journalistes dans les débats d’opinion sur les réseaux sociaux est très important. Les réseaux sociaux leur apporte une plus grande visibilité et une large audience qui leur permet de sensibiliser et d’avoir un impact pour faire changer les choses, d’autant plus lorsqu’elles sont influentes.

 

-COMMENT LA FEMME ET JOURNALISTE QUE VOUS ETES ANALYSE-T-ELLE LA SITUATION POLITIQUE ET SOCIALE EN AFRIQUE AUJOURD’HUI?

Je ne peux pas parler pour toute l’Afrique même si on retrouve des similitudes dans la plupart de nos pays. Je n’aime vraiment pas parler de politique, je suis cependant fière que dans certains pays le peuple ait réussi à se faire entendre et avoir gain de cause. Bonne Camerounaise que je suis ce que je peux dire c’est que le Cameroun c’est le Cameroun. Même si le Cameroun a une bonne stabilité politique c’est aussi l’un des seuls pays qui n’a connu que de 2 présidents depuis son indépendance. On ne peut pas cacher le marasme socio-économique dans lequel le Cameroun est enfouit. Malheureusement la situation politique n’affecte pas seulement la situation sociale du pays, mais aussi les autres secteurs comme le tourisme (et la montée du tourisme sexuel à Kribi), le showbiz et le sport notamment avec la pauvre performance des Lions pendant la dernière Coupe du Monde, l’insécurité au Nord Cameroun avec Boko Haram ne vient pas arranger les choses.  Mais bon, Je crois en NOUS, en la jeunesse Africaine. C’est à la nouvelle génération d’accéder aux responsabilités et d’améliorer les conditions : “Be the change you want to see in the world”.

 

-QUELS SUJETS TRAITEZ-VOUS DANS VOS ARTICLES ET VIDEOS?

J’adore la culture, la plupart de mes articles et vidéos sont sur la musique, la mode, et le cinéma. Je me focalise un peu plus sur les tendances Africaines, Afro-Américaines et Caribéennes.

-COMMENT VOS PROJETS INFLUENCENT-ILS VOTRE AUDIENCE ET VOTRE ENTOURAGE?

J’espère qu’ils les influencent positivement pour certains et les motivent pour d’autres. Je suis contente quand on m’approche et qu’on me dit « C’était super je ne savais pas ça ! ».

J’adore l’info-tainment. On informe et entertain donc on fait passer une information intéressante tout en partageant un plaisant moment avec son invité et son audience ??????????????

-QUEL EST L’IMPACT DE CES PROJETS SUR VOTRE PERSONNE ET SUR VOTRE PROFESSION?

Un impact très positif, j’apprends tous les jours  de toutes les personnes que je rencontre que se soit au niveau personnel ou professionnel. En impactant ma vie personnel  cela affecte aussi ma vie professionnelle.

-QU’EST-CE QUE VOUS COMPTEZ FAIRE MIEUX AUJOURD’HUI DANS VOTRE DOMAINE POUR CORRIGER LES ERREURS D’HIER?

On apprend tous les jours et on peut toujours faire mieux. Ecoutez les critiques constructives permet de corriger ses erreurs. Les erreurs sont sources de progrès souvent puisqu’elles montrent la voix pour s’améliorer.

-PARLEZ-NOUS DE L’IMPACT QUE L’AFRIQUE ET LE MONDE PEUVENT ATTENDRE DE VOUS DANS CINQ ANS… La vie est pleine de surprises ! Je savoure chaque moment !  Et dans 5 ans quand je relirai cet interview, j’en apprécierais l’impact…