KINSHASA, RDC: LES VISAGES QUI DERANGENT LE POUVOIR DE JOSEPH KABILA

Félix Thisekedi dérange. Il dérange par son ascension et par sa popularité qui se confirment chaque jour. Depuis le succès du congrès de l’UDPS, le pouvoir de Kinshasa revoit ses calculs, les faux opposants ravalent leur haine et les combattants aigris de la diaspora s’étouffent de jalousie.

Moise Katumbi. Son nom fait sursauter Joseph Kabila et ses courtisans. La dernière stratégie pour le nuire: Sa nationalité. Tel est pris qui croyait prendre; la nationalité congolaise est une corde au cou des accusateurs de Moise qui seraient eux mêmes détenteurs d’autre nationalité ou tout simplement étrangers.

Martin Fayulu. Sa constance n’arrange pas un pouvoir habitué à débaucher les politiciens de l’opposition.Il est parmi ceux qui ont gagné la confiance des congolais.

Eliezer Ntambwe dérange. Son amour de la vérité met mal à l’aise ceux qui voudraient le faire taire. Toujours les mêmes: Le pouvoir, les faux opposants et les combattants haineux. Arrêté pour avoir fait son travail de journaliste par la volonté d’un homme, Ngoyi Kasanji, gouverneur de la province du Kasai Oriental qui aurait extorqué le diamant d’un pauvre.

Mike Mukebayi, plusieurs fois arrêté, Daniel Safou, plusieurs fois arrêté, dernièrement enlevé et relâché après une grande mobilisation de la presse, PeterTshani tabassé dernièrement sans cause dans une commune de Kinshasa, Christelle Vuanga, que Rossy Tshimanga donnait pour journaliste modèle dont il revait pour sa fille, Serge Kabongo qui donne la voix à ceux que le pouvoir ne porte pas dans son coeur à travers son émission Kiosque…dérangent.

Ils n’ont pas leur langue dans leur poche. Leur mot, leur phrase, leur geste coûtent chers et le pouvoir en souffre.Là où le bas blesse c’est quand les combattants de la diaspora rejoignent le pouvoir de Kinshasa pour tirer dans le dos de ces dignes et braves fils du pays.